Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • De la simulation aux OVNIS

    C'est carrément impressionnant, les progrès qu'a pu connaître l'informatique en quelques années à peine. Rappelez-vous des anciens simulateurs de vol, dans lesquels le ciel était un simple rectangle bleu électrique. Et comparez donc avec ceux qu'on fait maintenant ! Tout récemment, j'ai eu la chance de tester un simulateur de vol , et j'ai été littéralement bluffé de voir jusqu'où ils poussent le réalisme. Les jeux de lumière, notamment, sont tout à fait hallucinants. Cette évolution incroyable m'a décidé à cogiter sur la vitesse de notre évolution. Vous avez sans doute déjà entendu la parabole suivante. Si l'histoire de notre univers est concentrée sur un an, notre planète est née mi-septembre, et l'homme a fait son entrée en scène le 31 décembre à 20 heures. A ce niveau d'échelle, la révolution industrielle a eu lieu à 23h59 et 59 secondes, et ne représente qu'une seconde. Et pourtant, l'humain a durant cette seconde colonisé la planète, mais aussi opéré deux guerres mondiales. Il y a fort à parier que l'humnanité disparaîtra avant la fin de la prochaine seconde, au vu de ce qu'il est parvenu à faire sur le climat. Et c'est selon moi cette vitesse terrifiante qui éclaircit le paradoxe de Fermi. Celui-ci prétend que s'il existait une vie quelque part dans notre univers, nous ne verrions que ça. Si la vie avait fait son apparition sur un autre monde, elle aurait dû se répandre dans la galaxie toute entière en un rien de temps. Ce n'est de toute évidence pas le cas, et Fermi en concluait tout naturellement que la vie extraterrestre n'a jamais existé. Néanmoins, si on observe la vélocité de notre propre évolution, on peut alors envisager une autre hypothèse : l'idée selon laquelle il a pu y avoir d'autres civilisations avant la nôtre. Malheureusement, elles ont fini par disparaître, comme nous nous apprêtons tout doucement à le faire. A l'échelle universelle, l'être humain est une fourmi au milieu de l'océan ! Pour revenir à des considérations plus terre-à-terre, j'ai été complètement séduit par cette découverte virtuelle. Si vous avez toujours voulu visiter la cabine du commandant de bord (c'est mon plus grand regret d'enfance, de n'avois jamais pu le faire !) je vous invite vraiment à essayer ce simulateur de vol . Pour ceux qui sont intéressés, c'est par là que ça se passe.