Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Quand on veut travailler dans un hôtel

    Il est très difficile d'embaucher du personnel bien formé pour gérer votre entreprise qui fournit des services d'accueil dans de nombreux cas, qu'il s'agisse d'un restaurant, d'un hôtel, d'une compagnie aérienne, d'un hypermarché ou de toute autre activité liée à l'accueil. Parfois, il devient nécessaire de former votre personnel inexpérimenté en les envoyant à vos frais pour compléter une courte formation en hôtellerie vous évite toujours les tracas de la recherche du personnel de direction approprié. La gestion de l'accueil est une activité florissante et les personnes souhaitant faire carrière dans les hôtels devraient rejoindre les cours de gestion d'hôtel après le 12ème. Ceux qui ont déjà montré leur talent en suivant une formation en hôtellerie peuvent également décider d'améliorer leur carrière en allant suivre une formation complémentaire en gestion hôtelière ou en gestion de restaurant. La formation de la main-d'œuvre existante est un gros investissement dans tout type d'entreprise. Cela aide aussi la personne à s'entraîner énormément, car le certificat qu'elle obtiendra peut l'aider à faire une belle carrière dans le futur. Obtenir une formation en cours d'emploi donne toujours un bon sentiment au personnel qui commence à se sentir concerné par sa valeur au sein de l'organisation. Cela les aide également à obtenir une grande satisfaction au travail et, à leur tour, ils s'efforceront de donner le meilleur d'eux-mêmes à la croissance de l'organisation. Si vous envisagez de faire de grandes carrières dans l'hôtellerie, vous devez rejoindre la direction de l'hôtel, les cours après le 12, car il y a beaucoup d'emplois bien rémunérés disponibles ces jours-ci et un démarrage précoce vous donnera des avantages supplémentaires. toute organisation aura du mal à l'obtenir. Avant de vous joindre à un tel cours, vous devez faire des recherches approfondies sur Internet, car il existe d'innombrables instituts qui offrent de tels cours à des prix attrayants, mais beaucoup d'entre eux manquent de qualité et de prérequis. Il vaut mieux se former en s'inscrivant à un institut professionnel avec une expérience et une expertise suffisantes avec un bilan de placement prouvé. Une fois que vous avez terminé votre formation avec ces spécialistes, vous êtes sûr d'obtenir un avantage sur la concurrence tout en faisant face à des entretiens d'embauche. Les gestionnaires d'embauche dans l'industrie hôtelière sont bien conscients du fait qu'il est très difficile d'embaucher un bon personnel bien formé pour faire de lui un atout pour leur organisation. Quelqu'un avec la formation dans l'hospitalité peut répondre à leurs critères et être embauché sans perdre plus de temps dans d'autres formations à leur personnel existant. Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du site internet sur les plus beaux hotels du monde qui est très bien rédigé sur ce sujet.

  • La formation de sentinelles (gatekeeper training) contre le suicide

    Il s’agit d’un programme visant à donner aux adultes (le personnel scolaire) ou aux adolescents (les pairs) la capacité et les connaissances pour identifier les jeunes à risque et engager les décisions appropriées. L’intervention repose sur des personnes formées au repérage dans l’environnement quotidien de l’école. Les signes précurseurs sont les mots utilisés (expression de l’envie de mourir, etc.) ou les changements de comportements (changement d’humeur, etc.). La formation du personnel scolaire tend à surmonter l’obstacle de la réticence des jeunes à demander de l’aide. La formation des pairs repose sur l’idée que les jeunes se confieront d’abord plus facilement à d’autres jeunes qu’à des adultes. L’enjeu est néanmoins de convaincre les jeunes, qu’ils soient eux-mêmes en souffrance ou qu’ils aient identifié des amis dans ce cas, à en référer aux adultes. Comme pour le type d’intervention précédent, la réussite de ce second type d’intervention exige que les écoles établissent un réseau de ressources en santé mentale avant la mise en œuvre du programme et que les parents perçoivent l’importance d’accompagner leur(s) enfant(s) vers le soin. L’évaluation de l’efficacité de la formation de sentinelles est généralement effectuée en comparant les connaissances des personnes avant et après la formation. Cependant, un niveau élevé de connaissance ne signifie pas nécessairement que les personnes sauront prendre les décisions attendues lorsqu’elles seront confrontées à des jeunes en souffrance. Cette mise en pratique peut être envisagée dans le cadre de la formation. Ainsi, une étude (Cross et al., 2011) s’appuyant sur un essai randomisé contrôlé, compare une formation à l’attention du personnel scolaire et de parents, avec répétitions et jeux de rôles, à une formation uniquement théorique. Les deux formations améliorent les connaissances et les attitudes des personnes formées face au suicide. Mais celle incluant une mise en pratique est plus performante, principalement car les adultes sont préparés à demander aux jeunes s’ils ont pensé à se suicider, ce qui est difficile à faire sans pratique préalable. L’inclusion des parents est intéressante car elle permet de diffuser la formation au-delà de l’école, puisque les parents formés transmettent les informations dans leurs réseaux (amis, famille, collègues, etc.). Quelle que soit la formation, avec pratique ou sans, les acquis déclinent vite avec le temps par manque de mise en application des enseignements.